Sur le Djebel Bargou

Publié le par Amine Spéléo

Il est une montagne en Tunisie synonyme d'eau minérale, d'eau de source d'une très grande qualité ! Un Djebel situé en Tunisie centrale dans le gouvernorat de Siliana, de plus de 1200m d'altitude. Il s'agit du Djebel Bargou, une montagne imposante voisine du célèbre mont Serdj, connue pour avoir été pendant de nombreuses années le théâtre de plusieurs batailles des Fellaga contre l'occupation française lors de la période coloniale.

 

11046_1260758033761_1073977898_30828576_7621887_n.jpg11046_1260758153764_1073977898_30828579_2947938_n.jpg


Sur le plan naturel, le mont Bargou est pourvu d'une biodiversité riche et préservée, une montagne qui mérite le détour. 

Le groupe des randonneurs Tortue s'y rendent chaque année en plein hiver dans l'espoir de trouver de la neige au sommet. Cela s'est passé certes une seule fois et l'espoir de se retrouver encore une fois sous des centimètres de neige ne leur a plus jamais quitté !

 

11046_1260758113763_1073977898_30828578_3150803_n.jpg


Par un dimanche du 22 Novembre 2009, nous y sommes rendus pour une randonnée dans la montagne en compagnie du groupe Tortue. Il faisait un froid hivernal mais l'espoir de trouver de la neige au sommet était certes minime.

La randonnée commence au pied de la montagne, pas loin du village de Bargou (l'ancien Robaa), à côté de fermes et de champs d'oliviers. 

L'objectif est d'atteindre le sommet mais également et comme d'habitude en profiter pour faire de la prospection spéléologique. 

 

11046_1263246335967_1073977898_30834581_2588353_n.jpg11046_1263246375968_1073977898_30834582_5352841_n.jpg

La randonnée commence par une pente assez dure dans un sentier pas toujours bien défini puisque envahi par la végétation. Il fallait suivre une crête entre deux vallées assez profondes pour ensuite atteindre un plateau qui nous permettrait d'atteindre le sommet, à plus de 1200m d'altitude.

Sur le plan prospection spéléo, une vallée méritait d'y aller jeter un coup d'oeil, où de loin on avait pu apercevoir des cavités ça et là. Au final c'est moi et l'incontournable Julien qui avons opté pour suivre le sentier de la vallée. Nous sommes descendus explorer des petites cavités disséminées un peu partout entre une végétation dense et luxuriante. Leur développement était médiocre, à peine quelques mètres mais le paysage en valait largement le détour.

 

11046_1263246855980_1073977898_30834585_3293583_n.jpg11046_1260758193765_1073977898_30828580_2892121_n.jpg


Nous avons suivi la pente tout le long de cette vallée pour atteindre le plateau au pied du sommet. Des bergers accompagnés de leur bêtes faisaient une halte après un long effort. On leur a demandé néanmoins si des grottes ou gouffres existent dans le secteur mais la réponse était négative.  

 

11046_1260760473822_1073977898_30828590_4378343_n.jpg11046_1260760513823_1073977898_30828591_8194245_n.jpg


Nous étions quand même sceptiques vis à vis de leur réponse puisque le paysage géologique indiquait clairement un relief karstique à grand potentiel. Le plateau, calcaire, était fortement altéré sous l'aspect de Lapiaz très développés, bien plus altérés que les Lapiaz du Serdj pourtant très karstique. 

 

11046_1260760553824_1073977898_30828592_2980572_n.jpg11046_1260764833931_1073977898_30828594_5766559_n.jpg


Nous avons continué notre randonnée jusqu'au sommet où on a pu retrouver le groupe qui viennent déjà d'installer leur picnic. 

La vue depuis le sommet de Djebel Bargou est imprenable sur le massif de Djebel Serdj, entrecoupé par la vallée de Aïn Bousaadia, très verdoyante et riche en sources d'eau minérale. 

 

11046_1263246895981_1073977898_30834586_7264424_n.jpg11046_1260764953934_1073977898_30828597_3693357_n.jpg

 

Après une longue halte et des pauses photos, nous avons pris le chemin du retour par une vallée du côté nord, pour boucler ainsi un circuit. 

La vallée, très verdoyante, était couverte d'arbousiers, un arbuste qui donne un fruit comparable aux fraises, hyper délicieux et très enrichissants. Au fur et à mesure de notre descente, nous nous sommes régalés par ces fruits d'arbousiers (les arbouses) qui étaient en abondance. 

 

01c4d4e4c50ab7ffe9d1f12a3d1ac39c.jpg


Arrivés en bas, des fermiers nous avaient indiqués que des gouffres existent dans la montagne et qu'il suffisaient juste de leur demander de nous accompagner ! Nous étions déçus de ne pas les avoir croisés au début de la randonnée. Nous y retournerons inévitablement ! 

 

11046_1263247295991_1073977898_30834591_4554374_n.jpg

Parmi toutes les montagnes que j'ai pu visiter en Tunisie, le mont Bargou est pour moi un des plus beaux et des plus adaptés pour une superbe randonnée. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article