Une expédition tuniso-anglaise à la grotte de la Mine

Publié le par Amine Spéléo

C'était en octobre 2009, trois spéléologues anglais étaient de passage en Tunisie. Ils faisaient une expédition de grande envergure à travers tout le bassin méditerranéen. Une magnifique Defender pour deux d'entre eux (Emma et Mike) et une super moto BMW pour John, qui les suivaient. Leur devise : Cave Now, Work Later (spéléo maintenant, boulot après) !!

 

34092_1365811703209_1169151460_30884626_1179245_n.jpg10852_1246235870716_1073977898_30791111_3019700_n.jpg


A chaque pays où ils passaient, ils essayaient de contacter les spéléologues locaux. C'est à travers Facebook que nous avons reçu leur message. 

Après les avoir fait visiter la grotte de Nefza, Bizerte et la ville de Tunis, nous avons organisé une expédition commune à la grotte de la Mine, site spéléologique incontournable du pays !

 

10852_1246235950718_1073977898_30791113_3920051_n.jpg10852_1246235910717_1073977898_30791112_5091967_n.jpg


Nous étions une dizaine de personnes : Moi, Mohsen, Adel, Hamza, Myriam et Razi (Club de Bizerte), Mehdi et Julien (Spéléo Tortue) et Emma, Mike et John et sa femme qui nous a rejoins par avion (Craven Pothole Club). 

Arrivés aux pieds de Djebel Serdj, commence alors la rude montée vers 900m d'altitude à l'entrée de la grotte (décrite dans un précédent article). 

Hamza et Myriam sont allés installés les cordes au niveau des deux descentes en rappel. Tout le monde avait descendu sans encombre, alourdi certes par des tas de matériels. 

 

10852_1246239910817_1073977898_30791116_3371225_n.jpg10852_1246253751163_1073977898_30791141_2457415_n.jpg


Dès que nous sommes arrivés au niveau de la grande première salle, on a installé notre bivouac souterrain. Nous étions également surpris par un rituel assez insolite des anglais, visiblement une tradition ! En effet, dès qu'ils sont arrivés, les anglais ont installé des hauts parleurs et dansaient au rythme du POP anglais ! Le seul problème, c'est que les chauves souris, nombreuses dans cette grotte, étaient apparemment très gênées par le bruit dans cet environnement toujours silencieux.

 

10852_1246261591359_1073977898_30791158_7319051_n.jpg10852_1246277711762_1073977898_30791192_7876755_n.jpg


Pour nous, club de Bizerte, nous avons profité de la sortie pour explorer plus en détails la longue cheminée ou interstrate dans le jargon spéléologique qui part depuis la grande première salle sur des centaines de mètres. La présence de Julien l'hydrogéologue était pour nous d'une très grande utilité. Les anglais n'ont malheureusement pas voulu nous accompagner et ils ont préféré se balader dans la première grande salle.

 

10852_1246261631360_1073977898_30791159_3396026_n.jpg10852_1246263151398_1073977898_30791161_2180692_n.jpg


Pour moi c'était la première fois que je faisais l'exploration de cette fameuse interstrate. C'était un conduit très large et très haut (40m sur 30m) qui se poursuivait en pente douce. Les parois étaient couvertes de concrétions en bourgeonnement, en majorité sèches et très cassantes. Des endroits assez humides et assez glissants jonchent les passages ici et là.

 

10852_1246277791764_1073977898_30791194_2472344_n.jpg10852_1246288472031_1073977898_30791245_5346490_n.jpg10852_1246284191924_1073977898_30791199_5097368_n.jpg


Au sommet de la pente, un petit conduit à droite descend sur quelques mètres nous a permis d'accéder à une salle couverte de grands blocs d'éboulis. Selon Adel, il devrait y avoir une corde installée quelque part qui permet d'accéder à un autre passage. Les concrétions n'en manquaient pas surtout les bourgeonnements. Au fur et à mesure de la progression, je comprenais réellement pourquoi la grotte de la Mine est considérée comme la plus vaste grotte du continent africain ! Les volumes y sont vraiment immenses !

 

10852_1246306032470_1073977898_30791269_2001651_n.jpg10852_1246315392704_1073977898_30791310_2268046_n.jpg10852_1246320072821_1073977898_30791323_2909879_n.jpg


Après des recherches difficiles, Hamza parvint à retrouver la corde. Elle permettait d'accéder par une manœuvre assez acrobatique à un passage qui semble intéressant. Adel, Myriam, Hamza et Julien ont choisi de continuer. Ils se sont retrouvés dans une petite salle avec quelques concrétions et un conduit qui semble être bouché ! Ayant pris quelques photos, nous avons décidé de rebrousser chemin. 

 

10852_1246320032820_1073977898_30791322_744603_n.jpg10852_1246320072821_1073977898_30791323_2909879_n-copie-1.jpg


Au retour, les anglais faisaient leur sieste après une petite exploration de la première salle. 

En ce qui nous concerne, nous avons fait une pause diner et discussions et chacun avait pris place sous son sac de couchage. C'est toujours un grand plaisir de dormir dans le silence d'une grotte et surtout au fond de la grotte de la Mine. 

 

10852_1246318192774_1073977898_30791317_1475107_n.jpg10852_1247107532507_1073977898_30793515_7440618_n.jpg


Au chemin du retour, nous avons croisé le campement d'une grande expédition polonaise de spéléologie en Tunisie ! Visiblement les grottes tunisiennes sont bien connues en Europe !

 

10852_1247110332577_1073977898_30793525_7963225_n.jpg10852_1247107692511_1073977898_30793519_4636418_n.jpg10852_1247107612509_1073977898_30793517_3932668_n.jpg10852_1246319952818_1073977898_30791320_3440294_n.jpg


Nous avons énormément apprécié la compagnie de ces anglais très sympathiques, qui en guise de remerciements, nous ont offert à chacun de nous un pull inscrit dessus le fameux sigle Cave Now Work Later !

 

Commenter cet article

Amine Spéléo 03/03/2011 11:36


Merci cher ami ! :) Mais il reste énormément d'articles non encore achevés! Il me faut du temps, presque inexistant !


hammamet.soleil.over-blog.com 01/03/2011 11:51


Belle initiative et blog intéressant.